Notre conception de la toxicomanie

 

Notre conception de la toxicomanie est basée sur les concepts de Stanton Peele qui décrit l’assuétude comme étant occasionnée par l’effet que produit une substance chez une personne donnée dans des circonstances particulières.

Les substances auxquelles l’individu est le plus susceptible de devenir dépendant ont toutes en commun de diminuer la sensation ou la perception de souffrance. La personne devient alors moins apte à faire face aux difficultés qu’elle rencontre. C’est ainsi que se déclenche le cycle de l’assuétude. Dans ses travaux, Stanton Peele a identifié 4 principaux critères pouvant nous signifier qu’il y a bien une assuétude.

  • 1-L’assuétude est un continuum :
    Elle se développe graduellement, fluctue au fil des ans selon les événements de vie et le développement de la personne.

  • 2- L’assuétude détourne la personne de tous ses autres centres d’intérêt :
    Une fois l’assuétude installée, la personne n’est plus en mesure de gérer efficacement ses différentes sphères de vie. Dans ces conditions, la consommation représente le principal intérêt de l’individu.

  • 3- L’assuétude n’est pas une expérience agréable :
    L’assuétude s’installe dans le but premier de fuir toute forme de souffrance. Pourtant, la notion de plaisir disparaît, la consommation n’ayant procuré qu’un apaisement temporaire.

  • 4- L’assuétude est l’incapacité à cesser les comportements nuisibles :
    La personne n’arrive pas à s’empêcher de consommer, et ce, malgré les conséquences.

Finalement, les gens admis au Pavillon de l’Assuétude font souvent face à une dépendance physique et/ou psychologique. Ils appréhendent les difficultés et sont intolérants face à la souffrance occasionnée par leurs états émotionnels.

Le cycle de l’assuétude est représenté de façon schématisée à la page suivante.

Cycle de l’assuétude

cycle

 

 

« Les substances... ont pour effets d'atténuer les sensations de douleur et la perception de difficultés de la vie chez l'individu, tout en le rendant moins capable d'affronter ces difficultés. C'est ainsi que se déclenche le cycle de l'assuétude. » Stanton Peel